En septembre 2018, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel a mis un œuvre une série de mesures pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Parmi les mesures de cette loi, la création d’un index de l’égalité permet à chaque entreprise de calculer un indicateur à partir des règles édictées par le législateur.

Cet indicateur est basé sur de nombreux éléments chiffrés comme, par exemple, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes ou l’écart de taux de promotions entre les femmes et les hommes.

Il est calculé sur 100 points. Un score inférieur à 75 points impose à l’entreprise des mesures pour corriger la situation.

Pour l’UES Le Parisien, notre score est de 93

  • Indicateur écart de rémunération : 38
  • Indicateur écarts d’augmentations individuelles : 20
  • Indicateur écarts de promotions : 15
  • Indicateur salariées augmentées au retour d’une congé maternité : 15
  • Indicateur dix plus hautes rémunérations : 5


Pour l’UES Les Echos, notre score global est de 80

  • Indicateur écart de rémunération : 35
  • Indicateur écarts d’augmentations individuelles : 20
  • Indicateur écarts de promotions : 15
  • Indicateur salariées augmentées au retour d’une congé maternité : 0
  • Indicateur dix plus hautes rémunérations : 10